AVERTISSEMENT: Ce produit contient de la nicotine. La nicotine est un produit chimique addictif.

Accueil >> Actualité >> Règlements >> Les Philippines répriment le vapotage : l'histoire humoristique de la réglementation de la cigarette électronique

Les Philippines répriment le vapotage : l'histoire humoristique de la réglementation des cigarettes électroniques

L'ÉQUIPE CLÉSTONE
30.05.2024

Aux Philippines, là où le soleil rencontre la mer, une nouvelle saga se déroule avec l’entrée en vigueur de la « loi sur la cigarette électronique » en juin. Imaginez le ministère du Commerce et de l’Industrie (DTI) enfilant son chapeau réglementaire (au sens figuré, bien sûr) alors qu’il se prépare à appliquer ce nouveau mandat. Plongeons dans la saga enfumée de règlements et inscriptions, le tout accompagné d'une touche d'humour, et découvrez comment le paysage du vapotage est sur le point de changer.

Le nouveau shérif en ville : le DTI intensifie ses efforts

Alors que la nouvelle « loi sur la cigarette électronique » entre en vigueur, le DTI intervient comme un shérif dans un film du Far West, mais avec plus de paperasse et moins de coups de feu. Selon le bourdonnement nouvelles flux d'ABS-CBN, lors d'un forum organisé par l'association caritative BK3, la secrétaire adjointe Amanda Nograles a été claire : tous les produits de cigarette électronique doivent être enregistrés pronto. Déjà, trois entreprises proactives ont jeté leur chapeau sur le ring et ont obtenu leur place dans la liste des inscriptions. Si vous êtes dans le secteur du vapotage, il est temps de vous dépêcher et de mettre de l'ordre dans ces formalités administratives : cette ville n'est pas assez grande pour les vapoteurs non enregistrés.

Dans son discours, Nograles a souligné l'importance d'une inscription en temps opportun. Elle a averti que le processus d'enregistrement pourrait prendre un certain temps, suggérant aux entreprises de se mettre en selle et de commencer le voyage le plus tôt possible. Le message était clair : retardez-vous à vos risques et périls, car le DTI ne se montrera pas indulgent envers les retardataires une fois que la loi sera pleinement entrée en vigueur.

L'enregistrement Hoedown

Obtenir la certification DTI s'apparente à une danse, complexe en plus, avec des étapes qui incluent l'acquisition de la marque Philippine Standard (PS) et du label Import Commodity Clearance (ICC). Il s'agit d'un processus rigoureux conçu pour garantir que tous les produits répondent à des normes spécifiques de sécurité et de qualité avant d'être mis sur le marché. Cependant, le DTI n’est pas qu’un bâton ni une carotte. Ils ont offert une période de grâce pendant laquelle les produits déjà sur le marché peuvent être vendus jusqu'au 5 janvier 2025. Après cette date limite, tous les produits de vapotage ne respectant pas la nouvelle réglementation devront disparaître des étagères.

Cette période de transition est cruciale. Cela donne aux entreprises une chance de s’adapter aux nouvelles réglementations sans avoir à interrompre brusquement leurs activités. Pour les consommateurs, cela signifie que leurs produits préférés seront toujours disponibles à mesure que le marché s’adaptera aux nouvelles normes. Mais ne vous y trompez pas, lorsque l’horloge sonnera en janvier 2025, les anciennes habitudes du monde du vapotage disparaîtront, laissant la place à un marché plus réglementé et plus sûr.

The Posse : Surveillance et timbres fiscaux

Avec la nouvelle loi en vigueur, le DTI n’agit pas seul. Ils ont délégué diverses agences pour assurer la conformité. Un aspect important de cette application est la surveillance des points de vente. Le but? Garder les produits de vapotage hors de la portée des mineurs et garantir que tous les produits sont à la hauteur, notamment en vérifiant la présence de substances illicites comme l’huile de cannabis. Cette vigilance s’inscrit dans un effort plus large de sauvegarde de la santé publique, notamment celle des jeunes.

Sur le plan financier, le Bureau du Revenu National (BIR) s'apprête à introduire des timbres fiscaux sur les produits du vapotage, à partir de la semaine prochaine. Ces timbres sont censés fonctionner comme ceux que l’on trouve sur les cigarettes et les boissons alcoolisées importées, servant de marqueurs de légitimité et de conformité fiscale. Cette mesure vise à freiner la propagation des produits non réglementés et à garantir que tous les acteurs du marché contribuent équitablement aux caisses nationales.

Une loi pour protéger et servir

L’esprit de la nouvelle loi sur le vapotage est clair : elle vise à protéger le public, en particulier les jeunes, contre tout préjudice potentiel. En resserrant la réglementation, le gouvernement espère non seulement contrôler la qualité des produits disponibles sur le marché, mais également augmenter les recettes fiscales, qui pourront être canalisées vers des initiatives de santé publique et d'autres services communautaires. Cette loi ne vise pas seulement à mettre en place des restrictions ; il s'agit de créer un environnement de vapotage plus sûr et plus responsable.

Alors que nous observons ces nouvelles réglementations prendre forme, il est évident que le gouvernement philippin souhaite sérieusement réécrire le discours sur le vapotage. À travers l’humour et les politiques strictes, le message est clair : l’ère du Far West dans le vapotage touche à sa fin, laissant la place à une ère plus réglementée et responsable. Que vous soyez fabricant, détaillant ou consommateur, il est temps d'accepter ces changements et d'espérer un paysage du vapotage plus sain et plus réglementé.

Conclusion

Les Philippines intensifient leur jeu dans l'industrie du vapotage avec l'application de la nouvelle « loi sur la cigarette électronique » entrée en vigueur en juin, comme l'a souligné le ministère du Commerce et de l'Industrie (DTI). Dirigé par la secrétaire adjointe Amanda Nograles, le DTI impose à tous les produits de cigarette électronique de se soumettre à un processus d'enregistrement, trois sociétés étant déjà en tête. Cette nouvelle réglementation prévoit l'obtention de marques de certification spécifiques telles que les labels Philippine Standard (PS) et Import Commodity Clearance (ICC). Il existe également une période de transition jusqu'au 5 janvier 2025, pendant laquelle les produits déjà présents sur le marché peuvent être vendus. Parallèlement à ces changements, le Bureau du Revenu National (BIR) commencera à appliquer des timbres fiscaux aux vaping produits la semaine prochaine pour lutter contre les articles non réglementés et augmenter les recettes fiscales. Cette initiative rigoureuse, alimentée par un engagement à protéger les jeunes et à garantir la qualité des produits, marque un changement important vers un marché du vapotage plus réglementé et contrôlé aux Philippines.

PLUS DE NOUVELLES

×
VEUILLEZ VÉRIFIER VOTRE ÂGE
CLÉ DE VOÛTE Les produits contiennent de la nicotine et ne conviennent pas aux mineurs.
Veuillez confirmer votre âge pour continuer.